Interview Yara KASTI - soprano, Promotion GO2022

En duo piano-chant ou en soliste, Yara, membre de la première promotion Génération Opéra, est une artiste aux multiples facettes. A découvrir ici !

Finale Macon 2021 Cristian Todea
Génération Opéra — 

Peux-tu présenter ton parcours ? Et comment as-tu pris le chemin de l’Opéra et de la musique de manière plus générale ?

Yara KASTI — 

J'ai un parcours assez diversifié car je suis pianiste, comédienne, auteur, compositrice et j'ai fait de la danse aussi. J'aime la Musique en général et j'apprécie de passer d'un style à un autre, d'un genre à l'autre. Le chant a toujours eu une place centrale dans ma vie du fait de mon amour pour cet art essentiel à mon développement personnel. Le déclic pour l'opéra s'est opéré à mes 11 ans quand j'ai chanté mon premier rôle soliste.

Quel rôle t’as le plus marqué jusqu'à présent ?

Je pense que j'ai une fascination pour Puccini et plus particulièrement pour Musetta dans la Bohême. C'est le rôle qui m'a donné envie de faire de l'opéra mon métier.

Quel est ton plus grand rêve dans ce métier?

Mon plus grand rêve est… pour le moment secret ! Je pense que je pourrais en parler une fois que je me sentirais totalement et complètement épanouie dans ce métier.

Comment prends-tu soin de ta voix au quotidien ? As-tu des rituels avant de monter sur scène ?

J'essaie d'alterner activité et repos, même si quelquefois il est difficile de trouver du temps pour bien me reposer. J'ai 2-3 rituels avant de monter sur scène qui sont basés sur la respiration et la recherche de sérénité et de canalisation de mon énergie dans cette grande excitation qu'est de monter sur scène. 

Quels sont tes loisirs en dehors de ton métier ?

Même si cela fait tout de même partie de mon métier, j'aime beaucoup voyager : visiter de nouveaux pays, voir des paysages insolites, découvrir des cultures différentes, faire de nouvelles rencontres. Ça enrichit mon âme !

Quelles sont tes dernières découvertes culturelles  ?

En ce moment je m'intéresse plus particulièrement à mes origines libanaises. J'écoute et interprète des chansons de grandes Divas orientales (comme Fayrouz, Oum Kalthoum…) et découvre de jeunes interprètes comme Fatma Saïd chanteuse lyrique égyptienne dont je m'inspire et admire beaucoup. Côté théâtre, j'ai vu la première française de la pièce "Augures" de Chrystèle Khodr qui aborde l'histoire du théâtre au Liban, j'ai beaucoup aimé cette mise en scène épurée et efficace qui présente deux comédiennes Libanaises et leur façon respective de vivre leur art dramatique comme acte politique ou militant.

Quels sont tes prochains projets ?

J'ai une série de récitals avec le duOdyssée (duo que je forme avec le pianiste Ivan Foucher). Nous ferons partie de la prochaine saison de Jeunes Talents à Paris, nous ferons un récital pour l'After du Bon Pasteur à Clermont-Ferrand et un concert avec Karine Deshayes à l'Opéra de Massy. Après avoir chanté la Première Dame en mars dernier à Lyon, je ferai ma prise de rôle de Pamina dans la Flûte enchantée de Mozart pour un festival en terre catalane.