Interview Antoine FOULON - Baryton-basse, Promotion GO2022

Récemment Don Giovanni à l'Opéra national de Bordeaux, Antoine Foulon nous parle de son parcours, ses découvertes et ses futurs projets.

FOULON Antoine 2 2
Génération Opéra — 

Peux-tu présenter ton parcours ? Et comment as-tu pris le chemin de l’Opéra et de la musique de manière plus générale ? 

Antoine FOULON — 

J’ai commencé le chant à l’âge de 10ans dans une maîtrise où je chantais principalement de la musique sacrée. Vers l’âge de 14 ans, j’ai vu mon premier opéra à Prague. C’était Don Giovanni, dans le théâtre où l’opéra avait été créé en 1787 avec à l’époque Mozart qui dirigeait.

A partir de ce moment là, c’était évident je voulais chanter de l’opéra et jouer la comédie.

Quel rôle t’as le plus marqué jusqu’à présent ?

Sans hésiter Don Giovanni !

Quel est ton plus grand rêve dans ce métier ?

Me balader de chefs d’œuvres en chefs d’œuvres à chaque nouveau rôle.

Comment prends-tu soin de ta voix au quotidien? As-tu des rituels avant de monter sur scène?

Je ne me prends pas trop la tête avec ma voix… Évidemment, si j’ai de grosses échéances, j’évite de sortir avant, de boire de l’alcool ou de me coucher tard mais à part ça, rien de plus.

Je n’ai pas spécialement de rituel avant de monter sur scène, je chauffe ma voix tranquillement et j’attends sagement l’appel du régisseur.

Quels sont tes loisirs en dehors de ton métier ?

Je suis fan de sport. Notamment de foot, rugby et tennis. Dès que je peux, je vais voir un match !

Je partage également la passion du vin avec ma famille depuis toujours ! Nous allons bientôt planter de la vigne chez mes parents en Bourgogne et faire notre vin, j’ai hâte !

Quels sont tes dernières découvertes culturelles ?

J’ai découvert lors d’un voyage à Majorque Joan Bennàssar. Un peintre et sculpteur majorquin que j’adore !

Quels sont tes prochains projets ? 

Je chanterai Don Alfonso dans Cosi fan tutte en tournée dans toute la France avec Opéra Éclaté. Les rôles du Capitaine et de Zaretski dans Eugène Onéguine à l’Opéra de Massy. Alidoro dans Cenerentola au Théâtre des Champs Elysées puis frère jean dans Roméo et Juliette à l’Opéra de Paris.